Blogue

4 choses à savoir avant de rallonger un prêt personnel
Vendredi 13 Septembre 2019 20:38     A+ | a-

Les prêts personnels rendent bien service lorsque la situation l'impose et permettent de régler des dépenses précises telles qu'une nouvelle voiture, des meubles, des rénovations domiciliaires ou peuvent être utilisés pour consolider d'autres dettes. Et comme nous sommes régulièrement sollicités, société de consommation oblige, il peut sembler facile et opportun de demander un prolongement de son prêt personnel afin d'alléger ses mensualités. Mais est-ce réellement la meilleure solution ? Voici 4 choses à savoir avant de prendre la décision de rallonger un prêt personnel.

Le fonctionnement d'un prêt personnel

Lorsque l'on contracte un prêt personnel, il est nécessaire de faire un savant arbitrage entre la durée du crédit et le montant des échéances, l'idée étant de rembourser le plus rapidement possible afin de se libérer le plus rapidement possible des dettes et réduire les frais financiers, tout en n'étant pas à supporter une mensualité trop importante. Mais comme les taux assortis aux prêts personnels s'élèvent souvent à 20, voire même 35 %, mieux vaut réfléchir à deux fois avant de demander un rallongement de son prêt personnel. Car qui dit extension de la durée du prêt dit réduction des mensualités, mais également augmentation substantielle des intérêts sur l’emprunt. Toutefois, il est toujours utile de savoir qu'en fonction des établissements de crédit, et en cas de nécessité, il est en règle générale possible de reporter :

  • Un versement à la fin du terme et ce deux fois par année pour un prêt à taux fixe

  • Un versement sur l'ensemble du terme dans le cas d'un prêt à taux variable.

Les économies, un effort récompensé

Si l'on envisage de rallonger son prêt personnel dans le but de contracter un autre emprunt qui servira à s'offrir de nouveaux biens qui ne sont pas absolument indispensables ou dont on peut se passer quelque temps, mieux vaut à la place restreindre son train de vie temporairement et faire des économies qui permettront de financer tout ou partie du projet. Et en plus d'éviter de s'endetter encore plus, on limite les frais financiers dispendieux.

La consolidation de dettes, une solution alternative

Plutôt que de prolonger un prêt personnel à taux d'intérêt élevé, mieux vaut en règle générale opter pour un prêt de consolidation de dettes qui permettra :

  • de regrouper toutes les dettes à fort taux d'intérêt tel que les prêts personnels, mais également les cartes de crédit, les marges de crédit personnelles, voire le prêt automobile et de bénéficier d'un taux d'intérêt plus faible

  • d'obtenir des mensualités plus réduites sans forcément rallonger la durée du crédit, un différentiel important étant généré sur chaque mensualité grâce à la baisse du taux.

La renégociation du prêt, une piste à explorer

Les taux fixes du marché actuels sont plus bas que ceux qui étaient en vigueur au moment de la signature de votre prêt ? Tentez d'approcher votre prêteur afin de renégocier le taux. Vous aurez certainement des frais à payer, mais si vous arrivez à vous entendre sur un nouveau taux raisonnable, vous aurez tôt fait de les amortir, tout en bénéficiant d'une baisse de mensualité, et ce, sans devoir forcément rallonger la durée de votre prêt.


Les prêts personnels sont assortis de taux pouvant atteindre jusqu'à 35%, d'où l'intérêt de n'y avoir recours qu'en cas d'absolue nécessité. Et même ce cas, vous avez tout de même intérêt à magasiner, car il existe de nombreuses solutions permettant de réduire vos mensualités sans forcément rallonger la durée de votre prêt personnel

Article précédent Accueil Article suivant