Blogue

Remboursement de prêt : 5 conseils pour éviter les retards de paiement
Lundi 11 Février 2019 16:51     A+ | a-

À cause de certaines circonstances difficiles, il est possible qu’un emprunteur éprouve des difficultés à payer les mensualités de remboursement de son prêt personnel malgré que celui-ci ait été contracté avec du recul sur ses finances. Pour éviter d’aggraver sa situation, il doit adopter rapidement certains réflexes, car un retard de paiement peut en effet avoir des conséquences fâcheuses, et même conduire à des sanctions.

Retard de remboursement d’un prêt : attention aux conséquences

Dans le cas où l’emprunteur tarde à payer les mensualités de son prêt, l’organisme prêteur dispose de nombreux recours. Dans le cas où les mensualités ne sont pas payées, la compagnie d’emprunt va notamment ajouter des frais aux montants dus. Si le retard de paiement persiste, l’établissement portera des intérêts au taux annuel de 20 %. En cas de mise en demeure, action, requête, demande et/ou poursuite, le client devra alors payer un montant additionnel équivalent à 20 % du capital dû à titre de dommage.

Nos conseils pour éviter les retards de paiement

1 - Établissez un budget prévisionnel

Pour cela, rassemblez les documents suivants :

  • Vos derniers bulletins de paie.

  • Vos quittances, avis d’échéance ou factures : d’eau, d’électricité, de téléphone fixe et mobile, d’abonnement Internet, d’assurances, d’entretien de véhicule, et vos remboursements de prêt en cours.

  • Votre dernier avis d’imposition sur le revenu et locaux.

  • Vos relevés de comptes sur les 12 derniers mois.

2 - Déterminez vos ressources

À l’aide des documents réunis précédemment, déterminez vos ressources :

  • Consultez votre contrat de travail en cours et vos derniers bulletins de paie pour déterminer la date et le montant de votre prochain salaire.

  • Consultez vos droits aux prestations sociales.

  • Si vous touchez une pension, notez son montant.

  • Notez enfin toute autre rentrée d’argent susceptible de se produire.

Une fois le calcul du montant total de vos entrées d’argent effectué, vous devez alors soustraire toutes vos dépenses et établir votre budget prévisionnel en comptant bien le remboursement de votre prêt.

3 - Déterminer ses dépenses

Les dépenses fixes et inévitables qui sont à payer à échéances régulières :

  • Loyer et charges

  • Remboursement d’emprunt immobilier

  • Remboursement de prêt personnel

  • Eau / Électricité / Gaz

  • Téléphone / Internet / Télévision

  • Assurance habitation

  • Assurance auto

  • Assurance maladie

  • Frais de garde des enfants

  • Impôts

Les dépenses courantes :

  • Nourriture

  • Hygiène personnelle

  • Frais médicaux

  • Essence/frais de transport en commun

  • Activités sportives et culturelles

Les dépenses occasionnelles ou facultatives :

  • Sorties

  • Habillement

  • Ameublement et équipement électroménager

  • Vacances

  • Frais de réparation, entretien du véhicule

4 - L’analyse de votre tableau prévisionnel

Vous devez ensuite analyser le tableau prévisionnel dans lequel vous avez calculé vos ressources et dépenses. Si le solde est négatif, vous aurez besoin de faire attention et de réduire certaines dépenses pour éviter les retards de paiement de votre remboursement de prêt personnel.

  • Si votre solde final est supérieur à 100 $

Le montant des ressources couvre vos dépenses, votre situation budgétaire est bonne.

  • Si votre solde se situe entre 0 et 100 $

Votre budget est équilibré, mais votre marge de manœuvre est faible et vous pouvez peut-être améliorer davantage votre budget en regardant ou des économies sont possibles.

  • Si votre solde est inférieur à 0 $

Vous dépensez plus d’argent que vous n’en recevez. Votre budget est déséquilibré et vous accumulez des dettes. Vous devez rétablir votre budget, réduire certaines dépenses ou, si possible, augmenter vos revenus.

5 - La négociation comme ultime recours

Pour éviter les conséquences des retards de remboursement et donc la mise en œuvre des mesures par l’établissement prêteur, veillez à informer la compagnie le plus rapidement possible en cas de difficultés financières, et cela notamment dès le premier retard de paiement. Vous aurez ainsi de fortes chances de bénéficier de l’aide d’un conseiller de votre créancier pour résoudre le problème. Avec votre conseiller, vous pourrez sûrement négocier certains aménagements dans votre contrat de prêt, le temps d’un retour à la normale de votre situation financière
Article précédent Accueil Article suivant